Personal tools
You are here: Home Recherche Nos projets de recherche Projet UMVF
Document Actions

Projet UMVF

by Gérard SOULA last modified 2006-04-28 15:14

L'Université Médicale Virtuelle Francophone (UMVF) a pour objectif de favoriser les usages pédagogiques des Technologies de l'Information et de la Communication pour les formations initiales et continues des professionnels de santé.

Le projet UMVF a été reconnu et financé par le Ministère de l'Education Nationale et de la Technologie (RNTS 2000) de 2000 à 2005.

Le Groupement d'Intérêt Public UMVF a été créé par décision interministérielle en 2003.

L'UMVF est reconnue comme une Université Numérique Thématique (UNT) par le Ministère de l'Education Nationale de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Contacts : Gérard Soula, Marius Fieschi

Site UMVF : www.umvf.org

La genèse du projet UMVF


Comme tout secteur d’activité humaine, la formation médicale initiale et continue doit faire face aux contraintes économiques et à la mondialisation. Elle doit également être réactive et anticiper sur l’évolution rapide des organisations, de la production des connaissances et des technologies. Face à ces nouveaux défis, il est important de mobiliser non seulement les institutions éducatives mais également le potentiel des Technologies de l’Information et de la Communication pour une formation de qualité.

Avant 1999 plusieurs Facultés de Médecine Françaises avaient développé des outils et des contenus accessibles par Internet pour la formation initiale et la formation continue.

En 1999 et en réponse à un appel d'offre du Ministère de l'Education Nationale et de la Technologie (MENRT) pour une Action Concertée Incitative, 8 équipes de recherche en Informatique Médicale (Grenoble, Lille, Marseille, Nancy, Paris VI, Paris V, Rennes, Rouen) ont décidé de confronter leur expérience et de mutualiser leur savoir faire.

En 2000 et en réponse à l'appel d'offre du Réseau National des Technologies pour la Santé du MENRT le consortium UMVF a été créé. Il est composé des 8 équipes de recherche en Informatique Médicale et d'industriels (FTPresse, France Telecom, Telemedecine technologies, CNES, Transfaire, Archimed, Empreinte, Keo).

C'est ce consortium qui a fixé les objectifs du projet Université Médicale Virtuelle Francophone (UMVF) :

  • Fédérer les réalisations locales dans une Université Médicale Virtuelle de niveau National, tout en préservant le potentiel d’évolution spécifique de chacune. Il s’agit de mettre en commun des outils, des ressources et des services pour améliorer la pratique quotidienne des étudiants et des enseignants,
  • S’appuyer sur un partenariat fort entre industriels et universitaires afin d’industrialiser les produits et les services offerts et de généraliser le concept développé auprès de toutes les facultés de Médecine,
  • Innover en utilisant les technologies les plus avancées,
  • Evaluer les outils et les ressources pédagogiques,
  • S'ouvrir à la communauté médicale Francophone.

Sur cette base, le projet UMVF a été reconnu et financé par le Ministère de la Recherche et de la Technologie (MENRT).

 En 2001 l'UMVF s'est positionnée lors de l'appel d'offres RNTS pour la création de campus numériques dans les différentes disciplines médicales (histologie, embryologie,...). Un des campus a porté sur la création d'une école de e-learning qui a dispensé des séances d'information et de formation auprès des enseignants.

En 2003 l’Université Médicale Virtuelle Francophone (UMVF) devient un groupement d’intérêt public (GIP) créé sur décisions conjointes du Ministère de l’éducation nationale et du Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, publiées au Journal Officiel du 13 août 2003.

Le GIP UMVF constitue une Fédération des établissements d’enseignement supérieur ayant pour mission de mettre en œuvre les technologies de l’information et de la communication pour les formations initiale et continue des professionnels de la santé. Le GIP est placé sous l'égide de la conférence des Présidents d'Universités (pour les Universités à composante médicale), de la conférence Nationale des Doyens des Facultés de Médecine et de la Conférence Internationale des Doyens des Facultés de Médecine d'Expression Française.

Le GIP UMVF est en outre un centre de ressources interactif dans le domaine de la santé, en même temps qu’il a vocation à constituer tant un centre d’information et de prévention pour le public, que de diffusion et de promotion de la science médicale française dans le monde.

A ce jour 28 Universités à componsante médicale adhèrent à l'UMVF. A l'international, de nombreux partenariats ont été signés (Belgique, Canada, Mali, Suisse, Tunisie,...).
 

Implication du LERTIM dans l'UMVF

Aspects organisationnels

Le LERTIM fait partie des 8 équipes de recherche qui sont à l'origine de l'UMVF.
Deux membres du LERTIM siègent au comité de pilotage du GIP UMVF.
Le centre de ressources UMVF pour le Sud Est de la France est dirigé par un membre du LERTIM.

Le LERTIM gère une des deux plateformes de l'UMVF pour de la formation à distance synchrone sur IP.

Le LERTIM coordonne les activités d'UMVF Sat dans l'usage de la communication satellitaire à des fins pédagogiques.

Le LERTIM est présent (vice présidence) au sein de Canal U Médecine et Santé (www.canal-u.education.fr)  la Web télévision de l'enseignement supérieur et de la recherche.


Travaux de recherche

Dans le cadre de l'appel d'offre RNTS, les travaux de recherche ont porté sur l'étude, l'expérimentation et l'évaluation de technologies innovantes à des fins de pédagogie médicale. Plusieurs aspects y ont été abordés comme l'indexation et la recherche de documents, les plateformes de e-learning, le bureau de l'étudiant, le bureau du professeur ou encore l'usage de la vidéo numérique à des fins pédagogiques.

 

Le LERTIM s'investit plus particulièrement sur ce point. La vidéo numérique offre la potentialité de nombreux usages pédagogiques issus de la variété des technologies disponibles à ce jour. Cette variété est un atout mais peut aussi engendrer de l'hétérogénéité. Nous avons mené une recherche d'intégration des technologies pour aboutir à un environnement homogène. Nos travaux ont abouti à un environnement (figure ci dessous) qui s'articule autour des 3 canaux de communication : Intranet, Internet et Satellite.

 

Video-UMVF

 

L'espace Intranet dans une Faculté de Médecine est dédié à la production, la diffusion de vidéo de haute qualité en unicast (vidéo On Demand) et multicast (Vidéo Synchrone). Nous avons mis en place la chaîne FMMTV, la chaîne de TV numérique pédagogique à la Faculté de Médecine de Marseille.


L'espace Internet a pour vocation d'atteindre les populations irriguées par le réseau Internet. Nous avons contribué à mettre en place la Chaîne Canal U-TICE Médecine et santé (http://www.canal-u.com/canalu/chainev2/), la Web télévision de l'UMVF. Cette chaîne s'insère dans l'espace Canal U, la Web télévision de l'enseignement supérieur et de la recherche. Canal U-TICE Médecine et santé diffuse des vidéos à la demande et assure la retransmission en direct d'évènements (Congrès, Cours,...)


La voie satellitaire vient compléter ce dispositif pour amplifier la couverture géographique dans la diffusion des savoirs et des connaissances. L'ensemble des services offert par la voie satellitaire est regroupé sous le nom d'UMVF Sat.

UMVF Sat

En collaboration avec le CNES nous travaillons à définir, à expérimenter et à mettre en place plusieurs modalités d'usage de la voie satellitaire à des fins pédagogiques. Un des objectifs est de valoriser les atouts et les points forts de l'Espace dans les domaines de la diffusion numérique, de l'itinérance et de l'interconnexion de sites isolés ou mal desservis par les réseaux large bande. Nos travaux visent à expérimenter de nouvelles technologies, de nouveaux services et de nouveaux usages.
Les technologies réseaux (Unicast, Multicast, Broadcast, Push, TCP/IP), les technologies Multimédias (Streaming, Vod, Mpeg 2, Mpeg 4, H 261, H 263) et les technologies télécoms (Visioconférence H320) en constituent le socle. Les points abordés sont la faisabilité des solutions, les études de pertinence, les études de performance, le respect des standards, l'interopérabilité des composants et l'intégration des solutions dans les dispositifs pédagogiques institutionnels.
Dans le cadre du partenariat avec le CNES nous bénéficions d'un Canal de Diffusion Numérique par Satellite (CDNS). Basé sur des standards avancés dans le domaine des télécommunications numériques, le CDNS offre une capacité de diffusion (unidirectionnelle) de 2 Mbits/sec sur le satellite HotBird6 (13°E), position phare d'Eutelsat couvrant l'ensemble de l'Europe et une partie de l'Afrique du Nord.
 
Une des originalités du dispositif CDNS est la diffusion à la fois en mode TV et en mode IP.
Les services de diffusion en mode TV numérique MPEG2, bien que "non interactifs", ont l'énorme avantage de pouvoir être reçus sur un téléviseur grand public raccordé à un décodeur numérique. En 2005, Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a donné son accord pour l'utilisation de canal satellite. Les usages expérimentés sont :

  • la composition interactive d'un canal audiovisuel thématique à partir de contenus de l'Internet,
  • le relayage/diffusion de visioconférences aux normes H320 ou H323,
  • une passerelle Internet streaming vers la TV grand public,
  • la mutualisation de l'utilisation du canal audiovisuel par la communauté médicale pour effectuer des "push nocturne".


Les services de diffusion en mode IP autorisent la réception de vidéo de haute qualité sur un poste de travail et/ou pour la diffusion multicast en Intranet. Ils nécessitent un équipement de réception directe IP/DVB. Les interfaces réseau pour de la diffusion synchrone à haut débit en mode IP sont assurés par un routeur frontal d'accès à la CDNS.

 

UMVF Sat mobile : la composante bidirectionnelle par satellite
Nous avons décidé d'étendre le dispositif de diffusion unidirectionnelle  pour offrir de la diffusion bidirectionnelle et une plus grande mobilité. Les objectifs sont d'expérimenter, d'évaluer et de mettre à disposition :

  • des dispositifs bidirectionnels pour proposer des scénarios pédagogiques plus interactifs,
  • des équipements mobiles pour intégrer les sites isolés dans les programmes de formation.

Au plan technique et avec l'appui du CNES, quatre solutions sont examinées: VSAT propriétaire, DVB/RCS, Inmarsat M4, Inmarsat RBGAN. Elles offrent toutes un accès Internet bidirectionnel, s'appuient sur des infrastructures plus ou moins lourdes à mettre en place et nécessitent des investissements financiers très différents.
La solution VSAT propriétaire, canal satellite haut débit alloué en permanence, n'a pas été retenue en raison de coûts prohibitifs que le GIP UMVF ne saurait à lui seul prendre en charge.
La solution DBV/RCS, canal satellite partagé, offre des débits suffisants (plusieurs Mo) avec des coûts de fonctionnement assez élevés (environ 1000€ HT par mois pour 512Ko/1Mo). L'objectif est de réserver ces équipements pour les centres de formation importants (Faculté, Hôpital, centre OMS,…).
Les 2 solutions mobiles retenues (INMARSAT M4 et INMARSAT RBGAN) présentent les avantages d'être faciles à transporter, à installer et à utiliser et ont une large couverture géographique. Les scénarios pédagogiques doivent tenir compte du débit moins important (<512Ko). In fine, un "Package UMVF mobile" (équipement pour l'accès au satellite, ordinateur portable, vidéo projecteur, …) sera constitué pour garantir l'autonomie des acteurs.

Ces développements au sein d'UMVF Sat élargissent la palette des outils technologiques à des fins de pédagogie médicale. Cette évolution d'UMVF Sat vers des équipements bidirectionnels et mobiles contribue à étendre l'ouverture à l'international. 

Organisation de séminaires et de congrès

 

  • Organisation du séminaire national de l'UMVF : "Intégrer les technologies de l'information et de la communication dans le cursus des études médicales" le 26 Octobre 2001 Marseille. Ce séminaire ouvert au enseignants a regroupé 50 participants avec entre autres tous les représentants de l'UMVF et des campus numériques en Médecine.
  • Séminaires de formation des enseignants des Facultés de Médecine de Marseille et de Nice sur les usages pédagogiques de la visioconférence et les usages pédagogiques de l'image numérique et de la vidéo numérique en Novembre 2002. Ces séminaires se sont déroulés dans le cadre de l'école nationale pour le e-learning.
  • Organisation du 4ème congrès international Internet et Pédagogie Médicale IPM2003 (http://medidacte.timone.univ-mrs.fr/learnet/ipm2003). Ce congrès s'est tenu à Marseille les 11 et 12 décembre 2003 et a réuni 300 participants.  IPM2003 a mis particulièrement l'accent sur la Francophonie et la Formation Médicale Continue.
  • Participation à l'organisation du Colloque International "l'Université à l'heure du numérique" (www.ciuen.org) en Mai 2006 à Paris.
Powered by Plone, the Open Source Content Management System

Ce site utilise le système de gestion de contenu Plone