Personal tools
You are here: Home Recherche Nos projets de recherche Projet EU-ADR : Sécurité des médicaments
Document Actions

Projet EU-ADR : Sécurité des médicaments

by l'équipe du LERTIM last modified 2010-01-12 12:16

Le projet EU-ADR, Early detection of adverse drug events by integrative mining of clinical records and biomedical knowledge, est un projet de recherche collaboratif européen FP7. Son objectif est de permettre l'utilisation des bases de données médicales en Europe pour la génération de signaux en pharmacovigilance.

Le projet EU-ADR, Early detection of adverse drug events by integrative mining of clinical records and biomedical knowledge, est un projet de recherche collaboratif européen FP7 coordonné par le Pr Johan van der Lei de l'Erasmus University Medical Centre de Rotterdam et mené par un consortium de 12 centres européens de recherche. Son objectif est de permettre l'utilisation des bases de données médicales en Europe pour la génération de signaux en pharmacovigilance.
Suite à la mise sur le marché d'un médicament, la découverte d'effets secondaires est détectée par des systèmes d'observation spontanés. En particulier, les cliniciens sont chargés de reconnaître et de définir ces effets secondaires. Mais de nombreux problèmes concernant la sécurité de nouveaux médicaments montrent que les effets indésirables des médicaments sont détectés trop tard. De fait, des millions de patients ont déjà été exposés à ces effets secondaires. Le projet EU-ADR a pour objectif de développer un système innovant de détection de signaux d'effets indésirables pour améliorer la détection et la rapidité de détection des effets indésirables des médicaments.

Ce projet, débuté le 1er février 2008 pour une période de 42 mois, est financé à hauteur de 4,5 M € par la Commission Européenne dans le cadre du 7e Programme-Cadre (FP7). L'aspect innovateur de ce projet est notamment de permettre à terme l'utilisation conjointe des données contenues dans diverses bases de données médicales à travers l'Europe. EU-ADR prévoit d'analyser des données provenant de registres électroniques sur les soins de santé de plus de 30 millions de patients originaires du Danemark, d'Espagne, d'Italie, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.
Le LERTIM contribue avec le LESIM, université Bordeaux 2 aux aspects de terminologies dans ce projet.
Responsabilité du WP2.3 « Terminology mapping »

Site officiel du projet : http://www.alert-project.org
Powered by Plone, the Open Source Content Management System

Ce site utilise le système de gestion de contenu Plone